• Les grands jours, Pierre Mari, 2013

    Les grands jours, Pierre Mari, 2013

    Roman historique retraçant de l'intérieur un épisode sanglant de la bataille de Verdun. Trop pointu et technique pour moi, je n'ai pas réussi à suivre les événements ni à m'attacher aux personnages - à part peut-être à Victor Lerigueur, rescapé, qui se suicide quelques années après une guerre dont il revient quasi mutique.

    Très belle écriture cependant, et j'en retiendrai ce passage, alors que dans la tourmente de l'assaut, seul le sommeil, mauvais, haché, devient pourtant le seul lien à la vie d'avant :

    "Sitôt qu'il (Robin) dort, sa jeunesse lui monte en bouffée au visage. Elle envahit tout, ne lui laisse plus voix au chapitre. "Drôle d'énigme, ce type", songe Stéphane en remontant la couverture que Robin lui a prêtée. Limpide comme de l'eau - énigme quand même. Tout ce qu'il a fait aujourd'hui, actes de bravoure, pertes de sang-froid, colères grotesques, initiatives énergiques, vient de tomber comme une grappe. Les actions ne tiennent pas si bien au corps qu'on croit. Rien de tel que le sommeil pour trancher les tiges à ras. On regarde un homme dormir, et il faut tout reprendre à son sujet. En s'aventurant de bonne foi dans des erreurs flambant neuves. Ça doit être ça, la vérité dont on est capable."

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :